Quelques mots sur l’artiste

Polina Demidova est née à Moscou en 1986 dans une famille d’artistes peintres. Elle a fait ses études secondaires dans une « Ecole pour enfants doués » (institution qui a avait été créée en Russie pour motiver des jeunes qui ont du talent) et, plus tard, à l’Université d’Etat des Arts et d’Industrie dont elle a obtenu une Maîtrise en design industriel.

Elle peint dès son plus jeune âge et est active dans différents domaines visuels dont l’illustration et l’enseignement de l’art aux enfants. En 2008, elle est venue s’installer à Genève où elle travaille en tant qu’artiste peintre indépendant.

Dans les pages du magazine "Project Luxury and Art", été 2016
Dans les pages du magazine “Project Luxury and Art”, été 2016

 

Elle expose depuis 2010 ; elle a obtenu entre autres le premier prix de l’association d’artistes la Palette carougeoise, puis un premier prix au concours organisé par la galerie Brachard, à Genève. Polina Demidova a exposé dans quatre expositions personnelles et plusieurs expositions collectives en Suisse, en France, en Italie et en Russie.

Son exposition personnelle en mars 2015 à la Mission permanente de Fédération de Russie auprès de l’ONU et d’autres organisations internationales lui a valu une lettre de recommandation des autorités russes. Mais ce qui est surtout intéressant, cette exposition lui a permis d’utiliser pleinement une technique nouvelle qu’elle n’avait cessé de perfectionner pendant les cinq années précédentes. Cette technique mêle intimement le dessin, le collage et la peinture. L’artiste nous confie :

« Je peux me présenter comme maître de dessin académique. Pourtant, je poursuis constamment ma recherche artistique, ce qui peut paraître paradoxal pour une artiste peintre professionnelle. Or un dessinateur, c’est tout d’abord son métier, mais hélas, le principe créatif n’est souvent pas au rendez-vous dans des études au crayon trop strictes. Privilégier la technique au détriment de la créativité n’est pas une bonne solution ».

« J’ai découvert que le collage est une forme intéressant d’expression artistique et visuelle. Pourtant, je me situe assez loin du collage classique ou de celui utilisé en broderie. J’ai pu sortir des limites imposées par chacun des domaines du collage, de la peinture et du dessin grâce à une bonne maîtrise de ces trois techniques. J’ai cherché à combiner la perfection du travail graphique au crayon et du design visuel. Ceci étant, j’ai toujours fait attention à ne pas perdre de vue l’élégance du trait et la forme esthétique en cherchant à exprimer le message de l’oeuvre ».

« Le collage est une philosophie en soi, une auto-ironie comme une protection contre la dérision, comme une création contre la destruction, une modération contre les excès, un respect de regard de l’autre, l’opposé du choc esthétique, comme un raffinement contre le dénigrement, et un dialogue lyrique à la place d’un manifeste. »

Polina Demidova travaille cependant dans une technique de peinture à l’huile plutôt traditionnelle. Elle fait attention à ne pas dépasser la ligne qui sépare le réalisme du style décoratif.

Selon l’artiste, elle a subi une influence majeure de la part d’artistes comme Gustav Klimt, Egon Schiele, Ferdinand Hodler, William Morris et David Hockney.

Une place importante dans son oeuvre revient au paysage suisse. A son exposition personnelle en 2013 (Genève, Galerie Next), de nombreux visiteurs ont été marqués par le tableau phare « Hommage à Hodler » qui représente une réinterprétation inspirée du « Le lac Léman vu de Chexbres » (1904) du grand maître du pinceau suisse. La Suisse occupe par ailleurs une place importante dans l’oeuvre de Polina Demidova, qui a consacré en toute une série à la montagne sacrée de ce pays, le Cervin (Matterhorn); cette série a été exposée pendant tout l’été 2015 au pré mythique du Grütli, en Suisse alémanique.

Polina Demidova a une grande expérience d’enseignement de dessin et de peinture aux enfants comme aux adultes et trouve toujours du temps pour transmettre son savoir aux plus jeunes. Elle organise des classes de maître dans son atelier à Genève.

On peut voir ses tableaux dans des collections privées en en France, en Russie et Suisse, aux Etats-Unis et même en Arabie saoudite. Une négociation avec un musée à Saint-Pétersbourg, qui veut acquérir une de ses œuvres, est actuellement en cours.

Polina Demidova est mariée et consacre tout son temps libre à ses deux filles.